person holding black and brown globe ball while standing on grass land golden hour photography

Alors que la demande d'investissements ESG (Environnement, Social, Gouvernance) augmente, certains craignent que l'enthousiasme des sociétés de gestion d'actifs pour le « E » dans l'ESG viennent perturber la transition écologique en négligeant la nécessité de l’inscrire sur le long terme.






"Ce serait une erreur de traiter le changement climatique sous le seul angle des résultats immédiats"

L'avenir de l'énergie et des technologies propres

Dans l'état actuel des choses, l'objectif de l'Accord de Paris de limiter le réchauffement climatique à 2°C d'ici la fin du siècle semble (vraiment) improbable. La majorité des investissements « verts » concernent les énergies renouvelables, les véhicules électriques et le stockage de l'électricité. La recherche a montré qu'investir dans des industries propres est un moyen important d'avoir un impact sur le changement climatique. Mais cela ne suffit pas pour faire une différence à long terme.

Ce serait une erreur de traiter le changement climatique sous le seul angle des résultats immédiats pour chaque secteur de l’économie. Nous devons avoir une vision plus large qui nécessite de revoir notre compréhension de l'ensemble de la chaîne de valeur, de l'investissement à la fabrication des énergies renouvelables.

Le secteur métallurgique et minier : moteur de la transition énergétique

Le développement des énergies renouvelables est indissociable du secteur métallurgique et minier.

Un exemple de recyclage est l'utilisation de la ferraille provenant des voitures électriques et des éoliennes. La ferraille se présente sous de nombreuses formes comme le cuivre, l'acier et le nickel. Avec les nouvelles technologies de fabrication comme l'impression 3D, la production de nouvelles voitures électriques et d'éoliennes devient plus respectueuse de l'environnement.

L'exploitation minière est l'une des activités les plus polluantes mais ne devrait pas être exclue uniquement en raison de sa forte production de carbone. Nous devrions investir dans les entreprises qui ont les meilleures perspectives de croissance et qui travaillent déjà pour lutter contre le changement climatique. Ils fournissent des produits et services innovants et durables qui aident d'autres entreprises à réduire leurs propres émissions.

Le nouveau visage de la transition écologique

Parmi les entreprises qui ont le meilleur potentiel pour réduire leurs niveaux d'émissions de carbone, on trouve celles qui en émettent le plus, que ce soit au stade de la production ou par l'utilisation de leurs produits. Et au lieu d’ignorer ces entreprises souvent indispensables pour la société, nous devrions choisir celles qui s’engagent en matière de réduction d’empreinte carbone et de projets d'efficacité énergétique ; parce qu'être actionnaire de ces entreprises les aidera à atteindre leurs objectifs.

Le changement climatique est une préoccupation majeure pour nous tous. En tant qu'investisseurs, nous avons le pouvoir de devenir des "acteurs clés" dans la promotion du climat de notre planète. Pour ce faire, nous devons élargir notre vision de la transition écologique et bien réfléchir aux conséquences à long terme de nos décisions.

S'abonner au blog financier

Recevez par e-mail les articles sur la thématique de votre choix